Image
Que sont-ils devenus ?

 

ATELIERS 2008 : QUE SONT-ILS DEVENUS ?

 

 
 
Créative caméra - Altermédia, un vivier d'auteurs-réalisateurs

Réaction à chaud de l’atelier de réécriture Documentaire (Avril-Juillet 2008)

Valérie de Tilbourg , Le fond l’air est brun
A l'issue de mon stage "réécriture de documentaire", je me suis trouvée fin juillet avec un projet tout neuf, et un producteur prêt à se lancer dans une aventure pas simple, mais très stimulante. Nous allons explorer des systèmes de productions parallèles afin de donner jour à un film qui n'avait sinon aucune chance de "rencontrer une économie», pour reprendre l'expression consacrée de l'atelier. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de l'évolution du "Fond de l'Air est Brun". D'autre part, je profite de l'été pour mettre au point plusieurs sujets de fiction, mais il est encore un peu tôt pour m'appesantir.

Les témoignages de l’atelier de réécriture fiction (octobre 2007 à janvier 2008)

Yacine Badday, Happening
Depuis mon passage à Altermédia, j'ai continué mon travail sur le projet de documentaire "Jean Aurenche, écrivain de cinéma" (sélectionné au Festival d'Aubagne en mars dernier) et j'ai obtenu une aide à l'écriture pour un projet de moyen métrage que je développe avec le réalisateur Alexandre Hilaire. Par ailleurs, "Hors Saison", le court métrage que nous avons écrit ensemble continue à être diffusé en festivals (sélection à "Paris Tout Court" et Prix d'interprétation féminine aux "24 courts" pour Marie Donnio).

Omar Berkhaled, La Grande Pâture
Je suis comédien, auteur et je prépare mon premier long métrage fiction. J'ai eu la chance de participer à l'atelier de réécriture organisé par Altermédia pendant une durée de 3 mois. Je dois dire que grâce à cet atelier j'ai pu découvrir des choses que je ne connaissais pas et qui sont essentielles pour un jeune auteur-réalisateur. Comme les droits d'auteurs, les différents moyens de financements pour monter son projet, ce qui est très important à savoir surtout lorsqu'on travaille avec un producteur. Mais aussi comment pitcher son projet devant des producteurs ou des chaînes, ou même une région, pour justement donner envie à ces structures de lire votre projet. Et enfin et surtout d'avoir la chance d'être accompagné d'un script-doctor ou consultant pour la réécriture de votre projet. Ce qui est pour moi essentiel, parce que cela permet d'abord à l'auteur de prendre le recul nécessaire sur son histoire, de bénéficier d'un regard neuf, et de faire évoluer son projet de façon objective, ce qui me paraît indispensable. C'est aussi une chance de bénéficier d'un consultant, car un auteur qui n'a pas encore de producteur ou ne bénéficie pas encore de subvention quelconque pour développer son projet, aurait du mal, tout seul, d'obtenir cet accompagnement précieux, car un consultant coûte très cher. C'est donc un vrai cadeau. Aujourd'hui mes connaissances sont suffisamment solides pour me prémunir de toutes éventualités et mon projet a fait un énorme bon en avant, ce qui me rend plus sûr, plus confiant pour l'avenir. Altermédia est une association rare, indispensable, pour les jeunes auteurs (entre autre) qui rencontrent le plus souvent de grandes difficultés sans savoir vraiment vers qui se tourner. C'est une vraie main tendue vers l'auteur.


Gabriele Brennen, L’écrivain
D'abord je voudrais dire qu'en ce qui me concerne le bilan est très positif car j'arrive au but que je m’étais fixé : avoir une version présentable à des producteurs. Sans ce stage je n'aurai pas avancé aussi vite et aussi bien. Merci donc. Ce qui m'a le plus intéressé sont les séances de script-doctoring avec Pomme Meffre et les autres scénaristes. Pomme Meffre a un regard aigu sur l'écriture des scénarii et une grande facilité pour mettre le doigt exactement là où le bas blesse. Le choix de faire des ateliers de 6 personnes me semble excellent, car il permet d'avoir suffisamment de points de vues différents sur un même texte et l'auteur est pratiquement acculé à se remettre en question quand tous ces points de vue convergent. Je voudrais en plus signaler que l'atelier a permis de mettre en place une dynamique de groupe qui dure au-delà du stage. Des binômes d'écriture se sont formés, nous nous voyons tous les 12 de temps en temps et échangeons aide et conseils de toutes sortes. Chacun avance plus vite. Un effet uniquement positif pour tous, sans parler des scénarii qui ont été retenus par des producteurs suite à la séance Pitch à l'ANPE.

Johanna Legrand, Les Macaronis
C’est Sophie Deschamps qui, avec beaucoup de talent et de finesse a remplie la lourde tâche de script doctor. Les 5 autres membres de mon groupe étaient comme moi : sidérer de voir à quel point, elle trouvait les mots justes et comprenait nos intentions tandis que ce n’était pas toujours très clair et conscient pour nous.L’avantage certain de ces rencontres était de se retrouver entre scénaristes chaque semaine, de partager et d’avoir l’impression d’appartenir à une communauté. En contre partie, l’équipe d’Altermedia a été très à notre écoute en rajoutant un RV avec la SACD sur les droits d’auteur. On a aussi participé à un exercice très formateur (mais très difficile) de pitch à l’ANPE spectacle dans un amphi devant une quarantaine de personnes. Cet atelier m’a beaucoup servi, tant sur le plan professionnel qu’humain. Par ailleurs, j'ai collaboré avec benjamin Lacombe un auteur de livre jeunesse pour insérer des séquences d'animation dans les macaronis qui continue de faire son chemin de producteur en producteur sans trouver chaussure à son pied (aujourd'hui il est entre les mains de Nicolas Blanc chez Agat Films). Il a été préselectionné au Fond d'aide à l'innovation du CNC à la dernière commission mais n'est pas allé jusqu'au bout.


Caroline Pochon, La deuxième femme
Altermédia soutient, et est l'une des rares à le faire, l'écriture des scénarios quand nous sommes très seuls dans l'écriture, même des professionnels. C'est un lieu d'accueil et de rencontres, un lieu d'échange et de culture. C'est aussi un bel endroit. Il faut que ce genre d'association puisse continuer de faire son travail en parallèle aux grandes institutions hyper-subventionnées comme la Femis mais qui ne ratissent pas assez large et peuvent se tromper aussi dans leurs choix...

Céline Solignac, Deux Papas
Le métier de scénariste est un métier solitaire, qui demande du temps, de la patience et de la rigueur. Ecrire un scénario peut prendre six mois, un an, deux ans parfois, voire davantage... Il n'y a pas de règle... Notre grande difficulté est de savoir après des heures, des jours et des mois de travail si ce que l'on a écrit tient la route, si notre histoire est bien structurée, si nos personnages sont crédibles, s'ils donnent envie aux lecteurs d'aller jusqu'au bout.... Et sin nous avons nous même envie ou encore assez d'énergie pour y arriver... C'est en cela qu’Altermédia est une aide précieuse. Elle est apparue pour moi comme une oasis en plein désert. Elle m'a permis la lecture de l'autre, la remise en question, la confrontation de ce que j'avais écrit à des regards différents, la critique. Mais ce que vous proposez n'est pas une lecture et une critique gratuite. C'est celles d'un professionnel, d'un script doctor qui s'investit à fond et pour nous dans notre histoire et aussi celle d'une équipe, qui devient une sorte de pool de scénaristes travaillant pour le bien de l'ensemble, en commun pour l'amélioration de chaque projet individuel. Vous nous donnez donc en premier la possibilité d'être moins seul sur notre projet ! Mais vous nous permettez bien plus : vous nous offrez de rencontrer des professionnels, d'avoir leur avis sur notre scénario, d'être aidé dans son amélioration, de savoir comment ce scénario une fois abouti, aura la chance d'avoir une vie auprès des structures de production. Et ces échanges, ces regards croisés, ces rencontres nous amènent à comprendre qu'écrire n'est qu'une première étape à l'aboutissement de notre travail ; qu'il faut ensuite endosser une autre casquette, celle du commercial, de l'homme de communication... Qu'il faut aussi savoir vendre son projet, en parler, donner envie de le lire ! Et c'est là qu'est votre force : vous nous apprenez à pitcher notre écrit. A sortir de la confusion dans laquelle nous sommes en arrivant, et à dégager les idées principales de ce qui nous a fait vibrer pendant toute notre écriture, à trouver les forces de notre projet, à chercher ce qui pourra susciter de l'intérêt chez des producteurs, des réalisateurs, des financeurs... Vous nous aidez donc à être sur le marché, à nous inscrire dans un art qui est aussi une industrie et à mieux comprendre que connaitre ce marché et s'y adapter n'est pas une censure à notre créativité mais au contraire la possibilité de vivre au coeur de notre passion sans être frustré dans son coin...


Alexis Swed
De mon côté je continue les rencontres et projets. Mes publications BD continuent, et je présente actuellement 2 dossiers BD chez les éditeurs. En ce moment je travaille en tant que dialoguiste dans une boite de jeux vidéos. Mes 2 scénars LM continuent d'être démarchés par mon agent…;
Et quelques autres…

Julie Borgeaud , Louis Soutter, le tremblement de la modernité
La structure d'Altermedia est essentielle au paysage audiovisuel et du documentaire. Les résultats de ses multiples ateliers auprès des professionnels, qui sont parfois des demandeurs d'emploi du même domaine, sont effectifs.
Ayant moi même participé à un atelier de réécriture documentaire d’avril à juillet 2007 (synopsis, note d'intention, note de réalisation), je peux témoigner de la qualité et de l'efficacité concrète du travail que fournissent les acteurs de la structure Altermedia, puisque cet atelier m'a permis de trouver mon producteur.
Au delà du travail effectué, Altermedia sait avec intelligence faire rencontrer les professionnels entre eux.
J'encourage les institutions à continuer de subventionner Altermedia et l'aider à se développer, mais également l'ANPE à faire appel à elle dans son accompagnement des demandeurs d'emploi de l'audiovisuel qui ont par exemple une démarche d'écriture.

Nora Kaci, La princesse silicienne
Voici donc les nouvelles, je travaille toujours à la cinémathèque française où j'anime des ateliers de montage sur place et où j'accompagne tout au long de l'année une classe de lycéens option cinéma, on crée un projet de film du début jusqu'à la fin, c'est à dire : une formation technique de base (on travaille en HDV), analyse de film (extraits choisis sur un thème précis et différent chaque année, cette année : "Le point de vue"), écriture de scénario, réalisation et montage. Le grand plus étant la projection finale qui a lieu à la cinémathèque en juin. A part ça, le scénario a été envoyé à divers producteurs, par moi et par mon agent (que j'ai trouvé grâce à Altermédia lors de l’atelier de réécriture fiction de novembre 2006 à février 2007), j'attends encore des réponses, depuis j'ai écrit un court métrage et un synopsis d'un nouveau long.


Ngoc Thu Flament, Figures des terres lointaines
Côté scénario, cela n'a rien donné. Par contre mon dernier roman "Le chant de l'Apsara" vient de sortir aux Editions du Rocher en mars dernier.

Créative caméra - Altermédia, un vivier de techniciens
 


Les témoignages des participants aux ateliers du Centre de Ressources

Miyoko Caubet, monteuse/réalisatrice
Depuis son dernier passage à Altermédia, Miyoko a terminé le montage d'un documentaire de création, Mistral de Patrick Rebeaud, production La compagnie du Rosifeur. Depuis un an, elle s’est orientée vers la réalisation de films de commande dans un style plutôt documentaire pour une école de musique donnant des cours à domicile notamment. Miyoko prépare actuellement un film documentaire et, parallèlement, est monteuse télé.


Mary Noël Niba, réalisatrice
Depuis les rencontres à Altermédia en Mai dernier, Mary Noël a travaillé un mois pour France 24 à la réalisation et la mise en image. Elle s’est ensuite lancée dans l'écriture et la production d'un documentaire, déposé pour la recherche des financements. Mary Noël est aujourd’hui responsable de projet à l'Organisation Internationale de la Francophonie

Alexandre Loukos, monteur
Alexandre est au Canada, entre Toronto et Montréal. Il travaille en tant que monteur sur Final cut et prépare des projets de réalisations et des collaborations sur le long terme avec des artistes canadiens (installations multimedia). Dernièrement, Alexandre a enseigné aussi parallèlement la réalisation de documentaire dans une école francophone.

Frédéric Pawlowski, monteur
Frédéric a travaillé dernièrement, ou va travailler prochainement sur : Une si jolie mort, 15’, Dan Tondowski, HD, montage Avid/ Quand Maman sera partie, 20’, Christophe Monier, 16mm, montage Avid ou Fcp/Vivre, 25’, Bernard Gawu, HDV, montage fcp/ Réminiscence d’une légende, 15’, Arnaud Douville, produit par les Films de Septembre, HD, montage Avid Et enfin, L’ange du chaos ; Arnaud Douville, long métrage qui est actuellement en pré-production par Les Films de Septembre, et dont le tournage est prévu pour la rentrée 2008 et la post-production envisagée pour l'automne 2008 Par ailleurs, Frédéric prépare son premier court-métrage Dégrisés, en cours de développement.

Lucia Barahona, monteuse/assistante opératrice
Grâce à Altermédia, Lucia a enfin totalisé le nombre d'heures nécessaires pour obtenir le statut d'intermittent et fait du montage (essentiellement du film d'entreprise, mais aussi des clips) et un peu de cadre sur divers projets. Elle continue de développer parallèlement ses projets documentaires en vue de les réaliser.


Marie Vachette, assistante monteuse
Marie vient de finir un stage de prise de son à Arte-radio et va probablement travailler pour eux à nouveau. En parallèle, Marie travaille toujours sur son projet de documentaire sur un artiste sonore.

Prisca Bourgain, assistante opératrice
Prisca a été dernièrement stagiaire image sur le long métrage d'Albert Duponthel "le vilain", et salariée comme 2nde assistante image sur un court métrage produit.

Les formations Tourner/ monter : Que sont ils devenus ?

Véronique Pagnon
La formation Tourner en numérique a été positive pour Véronique. Elle a effectué deux mois de stage en tant que cadreuse et monteuse à Canal Coquelicot, chaîne locale de Marne la Vallée suivi de deux mois à plein temps en CDD aux mêmes postes dans la même structure Aujourd'hui, Véronique négocie un poste de JRI et monteuse pour le Ministère de l'agriculture.

Constantin Simon
Simon a trouvé un travail parfait : CDD d'un an (qui sera renouvelé) dans une boite de production en Inde qui travaille pour la télévision française (Tf1, France 2, France 24...) en tant que JRI. « Grâce a la formation, je sais tout faire : monter surtout que je ne connaissais pas, merci ».

 

Chloé Beguet
Chloé est actuellement à la fin de l'écriture d'un documentaire de 52 minutes sur les débuts de Royal de Luxe, la compagnie de théâtre de rue en Co écriture avec la fondatrice. Elle vient de terminer un clip vidéo et continue des captations de spectacles et commence à travailler en binome avec une monteuse (freelance) Chloé poursuit ses ateliers de film d'animation (2 fois par semaine) qui s'achèvent en juin.

Frédéric Malegue
Frédéric a obtenu 3 contrats d'intermittence pour 360 heures chez Nomad film.

Olivier Ziel
Les contrats intermittents du spectacle d’Olivier Ziel, comme avant la formation, se font auprès d'ARTE comme cadreur/monteur, 1 ou 2 jours par mois en moyenne, ce qui reste insuffisant. Par ailleurs, son implication au sein de la nouvelle chaîne de télé Cinaps s'est vue consolidée.

Patricia Neau
Patricia travaille actuellement comme monteuse sur un documentaire monté sur Final cut 6 en HD et HDV, produit par In the mood.

Marina Pajuelo
Marina a fait une pige chez M6 et attends des nouvelles pour travailler sur une émission tv: Kho Lanta.


Anne Claire Dindinaud
Anne Claire a commencé par travailler dans la société qui l’avait prise en stage (McCann G AGENCY) comme assistante monteuse au moins d’Avril, Mai et Juin, en contrat d’intermittente à temps plein puis, comme assistante de post production tout le mois de Juillet, toujours en intermittence et a remplacé le responsable de post production tout le mois d’août. Enfin toujours dans cette même société, Anne Claire a été assistante monteuse durant le mois de Septembre. Puis, a travaillé de mi septembre à début novembre, Anne Claire a travaillé en tant qu’assistante monteuse sur un documentaire au Films D’ici. Merci

Formation Assistant Technicien Long métrage, Que sont ils devenus ?

Tristan Convert, assistant de production
Dès la fin de sa formation, Tristan était en tournage sur le projet de court-métrage qu’il porte depuis deux ans, en coprodution entre AAAfilms et Dick Laurent association, une adaptation de la nouvelle ‘le Chat Noir’ d’Edgar POE, tournée à Lille, avec le soutien du Centre Régional de Ressources audiovisuelles du Nord (CRRAV). Il occupe sur ce chantier le poste de réalisateur. Au lendemain du dernier jour de sa formation, il a passé un entretien d’embauche chez AMIP films, auprès de Xavier Carniaux, en vue d’occuper le poste d’assistant de production à partir de septembre. Altermédia m’a mis directement en contact avec cette entreprise, qui recherchait un assistant de production pour un contrat de moyen-long terme. Tristan a été embauché.


Martin de Torcy, assistant son/perchman
A travaillé en tant que sonorisateur sur un concert (Employeur : TTC Production) Et en tant que Chef opérateur son sur une pub pour Damart (Employeur : NMC)

Isabelle Duprez, assistante réalisatrice
Isabelle a été embauchée à l’issue de son stage en tant que 1ère assistante sur le long métrage « la blonde aux seins nues » de Manuel Pradal (production Légende Films)

Ava Kamara, réalisatrice/conceptrice
Ava travaille pour People Tv en qualité de présentatrice

Hélène Martin
Hélène a surtout été amenée à travailler sur de la fiction TV, du clip ou de la pub. Cependant, ses expériences récentes l’encouragent à persévérer dans le long métrage, puisqu’elle a récemment occupé un poste de régisseur adjoint sur le long métrage « Tellement Proche ».

Mélanie Noizet
Mélanie a été embauchée en CDD comme Secrétaire de production, puis le Directeur de production, son tuteur de stage, l’a repris avec lui chez ADELAÏDE Productions en CDD comme Assistante de production.


Romain Albanese
Depuis la fin de sa formation, Romain a été embauché (en CDD d’un mois) comme régisseur de lumière au palais des Glaces. En tant que cadreur, il a également participé au tournage d’un petit pilote qui sera proposé aux programmes courts d’humours, diffusés sur la TNT.

Félix Allio
Félix qui souhaitait se reconvertir, vient d'être accepté dans une formation en alternance de décorateur, de 2 ans.